Les crampes (Comment les éviter)

Quand j’étais adolescente, elles m’adoraient, chaque journée sportive se terminait avec mes mollets dur comme du bois, pendant que je me tordais de douleurs, après m’être réveillée en sursaut. En tant qu’adulte, je peux compter le nombre de crampes que j’ai sur une année. Niveau bien être, c’est une grande victoire du confort.

La crampe nocturne :

Survient quelque minutes après le coucher, ou vous réveille en sursaut, elle affecte le plus souvent les muscles inférieurs ; mollets, pieds, orteils. Le muscle se contracte soudainement, et la douleur est si brutale que si tu dors déjà, elle te réveille en sursaut. Et malheureusement, elle peut durer plusieurs minutes.

La crampe « classique » :

N’importe ou, n’importe quand. La plus inattendue fût une crampe a la fesse en traversant la rue, j’ai boité d’une démarche raide jusqu’au feu rouge… Moment à la fois bizarre, embarrassant, et douloureux.

Causes les plus communes :

Activité sportives trop intense, déshydratation, régime alimentaire inadapté (pauvre en sels minéraux, et/ou fibres), et aussi certains médicaments.

Une consultation ? :

Si tes crampes sont fréquentes, parles-en à ton médecin, car dans le meilleur des cas, il peut simplement s’agir de déshydration, mais dans le pire ce peut être un soucis de circulation. (exemple effrayant : arthériopathie oblitérante des membres inférieurs, concrètement des veines qui se bouchent dans les jambes… TRES douloureux) Tout un tas de désordre physiologiques, et de maladie provoquent des crampes, alors, si malgré le fait que tu fasses l’effort de boire régulièrement de l’eau, et de consommer quotidiennement des légumes, les crampes continuent de te hanter. Consultes !

 

Comment « couper » une crampe :

J’ai entendu (et suivi) beaucoup de conseils infructueux pour « couper » mes crampes, c’est pourquoi, je vais vous dire aujourd’hui, ce qui a marché et fonctionne encore sur moi.

Le froid aggrave la douleur pendant la crampe, horrible ! Les étirements forcés des orteils, j’en ais pleuré, donc clairement, je le déconseille. Quant à marcher sur un carrelage frais… La grosse blagounette ! Je ne peut pas imaginer de me redresser pendant une crampe, alors marcher…

Si comme moi, tu penses que la chaleur c’est la vie, que tu bois des boissons chaudes même au cœur de l’été, que tu gardes accroché à ton sac, un foulard sois disant pour faire joli, mais qui finis inévitablement autour de ton cou en fin de journée, alors, il y a de fortes chances que comme moi, ce soit la chaleur qui te sauves de ta crampe.

Matériels :

– 1 coussin (l’oreiller pour une crampe nocturne)

– 1 crème, ou un gel chauffant de type « Baume du Tigre ».

– 1 couverture

Technique :

Dès que la douleur me réveille, je descends mon oreiller sous mon mollet, j’attrape mon gel chauffant GSA ou GeSIL (il est au poivre, alors, sentir sa chaleur se diffuser dans mon mollet est un pur bonheur, ce gel est le Saint Graal des courbatures, douleurs articulaires et crampes) je frotte vigoureusement mon mollet avec 2 noisettes de produits, l’emballe dans la couverture, et passe à l’autre jambe, juste au cas où. Entre 1 à 3 minutes maximum, la douleur s’atténue, mes muscles se relâchent doucement, je bois un peu d’eau, et je me rendors gentiment.

Précautions :

Toujours tester un produits actif AVANT d’en avoir besoin, sur une petite surface. Il vaut mieux se découvrir allergique sur une petite surface, plutôt que d’avoir la jambe entière en feu… J’ai la peau sèche et sensible, et je n’ai JAMAIS subi la moindre gêne avec ce produit, mais notre peau est capable de mal réagir à tout et n’importe quoi, donc prends le temps de vérifier, c’est important.

 

Et toi, à part boire de l’eau régulièrement, et manger de tout, que fais-tu pour éviter les crampes en général ? Dis- le nous en commentaires. Quels conseils donnerais-tu à une personne en crise pour l’apaiser rapidement ? qu’est-ce qui a fonctionné pour toi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *